Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / ANTONIONI/ BLOW UP
  • Mardi 15 Mars 2016 à 21h00
  • Lundi 21 Mars 2016 à 20h30
  • Jeudi 24 Mars 2016 à 18h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
ANALYSE DU FILM PAR DENITZA BANTCHEVA LUNDI 21 MARS

BLOW UP

1H55, GRANDE-BRETAGNE, 1966

AVEC DAVID HEMMINGS, VANESSA REDGRAVE, SARAH MILES

Un photographe observe un couple dans un parc et découvre, en développant ses films, qu’il a assisté à un meurtre.

Dans le milieu des années 1960, ont lieu l’explosion pop et psychédélique de la musique Rock et l’impact de la publicité et de la mode sur le décor urbain et la vie quotidienne. Le cinéaste quitte l’Italie et son «désert rouge», écologique et politique. Il s’identifie à la juvénilité bondissante d’un voyeur − dont le modèle est le célèbre photographe anglais David Bailey − qui traque les comportements urbains de diverses catégories sociales: les ouvriers à la chaîne d’une usine, les ébats secrets d’une bourgeoise amoureuse interprétée par Vanessa Redgrave, dans les espaces d’un grand parc à l’anglaise... À partir d’une nouvelle de l’écrivain argentin Julio Cortázar, Les Fils de la Vierge, Antonioni construit une fiction qui lui permet de découvrir avec une énergie renouvelée, les images audacieuses du «swinging London» − la crudité des contrastes colorés de la mode, la verdeur acide de la végétation des parcs londoniens, la fantaisie insolente qu’autorisent la drogue et la musique − peu d’années avant les révoltes de la jeunesse à travers le monde, révoltes dont il fut curieux jusqu’à Zabriskie Point.
Dominique Païni