Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Julien Duvivier/ Panique
  • Lundi 30 Novembre 2020 à 20h30
  • Mardi 1 Décembre 2020 à 18h15
  • Mardi 3 Novembre 2020 à 16h15
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
Lundi 30, présenté par Marc Frelin

Panique

Julien Duvivier – 1h31, 1947

Avec Michel Simon, Viviane Romance, Lucas Gridoux

 

Monsieur Hire est un homme que ses voisins jugent comme bizarre et presque inquiétant. Lorsqu’un crime est commis, le vrai coupable cherche donc à faire porter le chapeau à ce coupable idéal.

Fraîchement accueilli à sa sortie en 1946, Panique est aujourd’hui considérécomme un des meilleurs films de Julien Duvivier. Cette différence de perception, à plus de cinquante ans d’écart, tient essentiellement au contexte historique qui a entouréla production du long-métrage. Revenu alors de son exil hollywoodien, le cinéaste trouve en France un climat de suspicion généralisée au moment d’écrire cette adaptation d’un roman de Georges Simenon. Le pays, après avoir connu l’occupation allemande et une politique d’État antisémite, sort tout juste d’une période d’épuration et de justice expéditive. Marquépar cette atmosphère de déliquescence sociale, le cinéaste réalise une oeuvre d’une noirceur sans égale qui s’inscrit dans la lignée des grands films sur le lynchage. Avec Michel Simon dans le rôle de la victime expiatoire, Duvivier filme dans un implacable découpage la mécanique d’une conjuration qui s’achève par la mort d’un innocent. Mû par une ironie radicalement désenchantée, le film dresse ainsi le portrait méthodique et étourdissant d’une petite communauté entraînée par les passions collectives vers un mouvement de foule criminel. Par l’habiletéde sa mise en scène, Duvivier pose alors la question au spectateur : et nous, qu’aurions-nous fait dans une telle situation ?
Guillaume Orignac, pour Lycéens et apprentis au cinéma

→ lundi 30 novembre, présenté par Marc Frelin, coordinateur du dispositif Lycéens et apprentis au cinéma pour la Bourgogne-Franche-Comté / Académie de Besançon