Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Carte blanche à Bien Urbain/ Public Discourse | FAME
  • Samedi 16 Juin à 17h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
SUIVI D'UNE RENCONTRE AVEC DAVID DEMOUGEOT ET BRAD DOWNEY

Public Discourse | FAME

 

 

PUBLIC DISCOURSE

BRAD DOWNEY & QUENELL JONES -
56 MIN, ÉTATS-UNIS, 2003

Les réalisateurs de Public Discourse sont étudiants au début des années 2000 et passionnés par la façon dont les artistes New Yorkais commençaient à présenter leur travail dans la rue en s’extrayant des codes du graffiti. Ce film est un des rares témoignages de l’ébullition créative et illégale qui marque les débuts expérimentaux de ce qu’on appelle aujourd’hui le street art. Tourné dans le style ciné-vérité classique à l’aide de caméras mini-dv et vidéo 8, Public Discourse présente le travail créatif de l’idée initiale jusqu’à sa présentation, capturant les moments d’exubérance et de regret des artistes. Il montre des artistes passionnés qui veulent que leur travail soit vu par un large éventail de personnes plutôt que de se limiter aux galeries et musées. Ce film documente la manière dont les artistes imitent des méthodes publicitaires ou institutionnelles pour présenter des sculptures ou des messages subversifs voire humoristiques aux passants.

 

FAME

GIACOMO ABBRUZZESE & ANGELO MILANO -
1H, ITALIE, FRANCE, 2017

De 2008 à 2012, des artistes tels que Blu, Momo, Bastardilla, Ericailcane, Escif, Vhils et bien d’autres, ont investi la petite ville de Grottaglie (Pouilles, Italie du sud) avec leurs œuvres, souvent provocantes, remodelant sa géographie. L’idée d’Angelo Milano, de retour dans sa ville natale après des études à Bologne est simple : proposer aux artistes la nourriture et l’hospitalité en échange d’une œuvre d’art sur l’un des murs de la ville. Sans demander d’autorisation ni d’aval des élus locaux, autofinancé et anarchique, le FAME Festival est rapidement devenu l’un des plus grands festivals d’art urbain internationalement reconnu. Alors que les politiques locaux tentaient de s’approprier l’événement, Angelo décida de l’interrompre, après cinq éditions intenses.

 

Suivi d'une rencontre avec David Demougeot et Brad Downey, directeurs artistiques de Bien Urbain