Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Milos Forman/ RAGTIME
  • Vendredi 20 Mars à 20h00
  • Samedi 21 Mars à 14h30
  • Dimanche 22 Mars à 18h00
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

RAGTIME

2H35, RÉPUBLIQUE TCHÈQUE, 1981

AVEC HOWARD E. ROLLINS, ELIZABETH MCGOVERN, MARY STEENBURGEN

1906. Les destins croisés d’hommes et de femmes de milieux différents dans le New York du début du siècle qui s’éveille au jazz, au ragtime…

Invisible au cinéma depuis près de quarante ans, l’excellent et trop méconnu Ragtime est plus profondément subversif que les deux succès qui l’ont précédé (Vol au-dessus d’un nid de coucou et Hair) et conte l’histoire d’un homme noir, victime d’une petite mais indéniable injustice, qui s’obstine à obtenir réparation jusqu’à prendre les armes. Située au début du XXe siècle, cette fresque ne montre rien moins que la naissance d’une révolte dans une société qui n’a pas su se débarrasser de ses relents puritains et racistes. Le drame et la richesse de l’oeuvre de Miloš Forman repose sur la question de savoir jusqu’où aller dans le compromis. Ragtime est une sorte de point d’orgue de toutes ses réflexions. Il peut se targuer d’avoir fait un autoportrait à travers tous les personnages du film. C’est un film monde, avec le luxe de la superproduction de Dino De Laurentiis. On a l’impression de voir une photo d’époque qui prend vie sous nos yeux. À sa sortie, le critique Pascal Bonitzer décrit très justement Ragtime comme « une épopée de la dissidence ». La formule vaut pour toute l’oeuvre du cinéaste. 
Marcos Uzal et Nguyen Trong Binh