Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Palestine intime/ SAMOUNI ROAD
  • Mercredi 3 Avril à 20h15
  • Vendredi 5 Avril à 18h00
  • Mercredi 10 Avril à 16h00
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

SAMOUNI ROAD

STEFANO SAVONA – 2H08, FRANCE, ITALIE, 2018

MEILLEUR DOCUMENTAIRE, FESTIVAL DE CANNES 2018

Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Le quartier où ils habitent est en reconstruction. Ils replantent des arbres et labourent les champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ces jeunes survivants : reconstruire leur propre mémoire. Au fil de leurs souvenirs, Samouni Road dresse un portrait de cette famille avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.

Stefano Savona ne sombre jamais dans le trou béant du manichéisme militant. Inutile, l’histoire des Samouni parle pour elle. Ce clan dépolitisé, « tranquille » comme disent eux-mêmes ces propriétaires terriens (et non réfugiés, comme la majorité des habitants de Gaza), a jusque-là été épargné par le conflit, à l’image du sycomore séculier déraciné lors de la destruction de la communauté. Le patriarche sera la première victime de la confiance qu’il a dans les Israéliens, pour qui il a travaillé et dont il parle la langue. Même s’il est aussi celui qui a inculqué à sa famille une seule phrase en hébreu - « ne tirez pas, il y a des petits » - aussi prophétique qu’inutile. […] En mélangeant onirisme et hyperréalisme 3D, Stefano Savona explose les codes du documentaire pour raconter toutes les rues Samouni du monde, ces impasses oubliées de l’histoire où coagule le sang des victimes. Sidérant.
Guillaume Gendron, Libération