Les deux scènes

Les deux scènes
  • Vendredi 31 Mars à 20h30
  • Dimanche 2 Avril à 18h00
  • Vendredi 7 Avril à 16h30
  • Samedi 8 Avril à 18h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

Tramontane

VATCHE BOULGOURJIAN - 1H45, LIBAN, 2017

AVEC BARAKAT JABBOUR, JULIA KASSAR, TOUFIC BARAKAT

Rabih, un jeune chanteur aveugle, est invité avec sa chorale à se produire en Europe. Lors des formalités pour obtenir son passeport, il découvre qu’il n’est pas le fils biologique de ses parents. Un mensonge qui l’entraîne dans une quête à travers le Liban, à la recherche de son identité. Son périple dresse aussi le portrait d’un pays meurtri par les conflits, incapable de relater sa propre histoire.

Tant de beautés se conjuguent ici : l’errance dans les villages isolés des montagnes libanaises, la mélancolie puissante des paysages désertés, la musique déchirante des mélopées traditionnelles arabes, la ténacité du jeune homme à progresser dans la nuit noire et ignominieuse des faux-semblants. Confiée à la compositrice libanaise Cynthia Zaven, qui a également beaucoup travaillé avec Ghassan Salhab, la musique, originale ou arrangée, joue d’ailleurs un rôle émotionnel de premier plan dans ce film où le son est ce qui détermine l’être-au-monde du personnage principal, pour cette raison sans doute moins assujetti aux illusions et aux apparences que son entourage. Voilà d’ailleurs ce qui rend proprement bouleversant son chant final : un traditionnel araboandalou cantillé sur scène et filmé dans la durée, dans lequel le jeune aveugle supplie la nuit de lui donner sa réponse.
Jacques Mandelbaum, Le Monde